Bienvenue au Ministère de l'Enseignement Supérieur/Welcome to the Ministry of Higher Education

Identification



FIN DES JEUX UNIVERSITAIRES

Le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre de l'Enseignement supérieur, fait le point.

Cameroon Tribune du 15 Mai 2012

 

 

 

Monsieur le ministre, les Jeux universitaires viennent de s'achever à Buea. Quel bilan pouvez-vous en faire?

Les Jeux universitaires se sont déroulés à Buea dans un climat globalement serein et convivial. En sus des compétitions « stricto sensu » (neuf disciplines y compris la lutte traditionnelle), caractérisées par la combativité et la pugnacité de bon nombre d'athlètes, nous avons tous été séduits par l'exubérance et la vitalité époustouflantes des « fans clubs », la dextérité et j'engagement des défilants,la virtuosité de la fanfare,

la pétulance des spectateurs, la finesse des hôtesses, la rigueur des arbitres et autres officiels ou encadreurs, le savoir-faire entrepreneurial des exposants, la pertinence des conférences données par la CONAC (éthique, intégrité, probité). Certes. nous avons noté, pour le déplorer, un certain penchant pour des revendications ostentatoires et intempestives, de la part d'un groupuscule d'étudiants, pour non-paiement diligent des primes. J'ai eu à condamner publiquement cette attitude irresponsable. Après mes instructions fermes et l'action efficiente du

président de la Fenasu (le Pr. Bruno Bekolo Ebe),le calme est revenu dès le 7 mai 2012 et les Jeux ont été clôturés dans l'apothéose. Un exemple: les étudiants de l'université de Buea ont accepté avec fairjllay la défaite de leur équipe masculine de football lors de la

finale, au stade universitaire de Molyko, devant un public enthousiaste, engagé et anid'une joie débordante.

Ces Jeux ont été marqués à leur début par des incidents. Un groupe d'étudiants a revendiqué bruyamment des primes. Quelle est l'origine de ce problème?

Ce sont des problèmes d'intendance liés au paiement parcimonieux des primes et à l'octroi relativement tardif des survêtements à certains étudiants de l'université hôte. Mais, aucun ministre ne fut «.séquestré », contrairement à certaines allégations vite démenties par les faits. Je souligne, toutefois, que des fonds conséquents (ministère de l'Enseignement supérieur, ministère des Sports et de l'Education physique, FENASU, sponsor institutionnel des Jeux) ont été débloqués bien avant l'évènement de Buea (pour certains cas), pendant ce grand festival sportif, culturel et commercial. Après quelques louvoiements à l'entame des Jeux, « in fine », fort heureusement, tout est rentré dans l'ordre très rapidement. C'est le lieu de reprendre l'adage bien connu: « tout finit par des chansons » ou «tout est bien qui finit bien ». Et cette kermesse multidimensionnelle s'est terminée dans la liesse et la satisfaction générales, grâce au concours de tous.

Des plaintes relatives à l'hébergement, à la restauration des athlètes, la qualité des infrastructures, au mercenariat, sont devenues récurrentes. Qu'est-ce qui est fait pour y répondre?

Il y a eu une grande exagération dans l'appréciation et la dénonciation des problèmes d'intendance liés au fonctionnement du Comité local d'organisation. Qu'il y ait eu des dysfonctionnements mineurs au début, nul ne saurait le nier. Dans le feu de l'action, il est difficile d'être parfait et irréprochable. Mais, le calme est revenu promptement et l'atmosphère est devenue conviviale et fraternelle dès le 7 mai 2012.

Comme vous le savez, le comité local a eu fort à faire, puisqu'il s'agissait d' héberger et de nourrir près de 4 000 athlètes et officiels. Pour ce qui est du mercenariat, il fut rarissime, des dispositions idoines et énergiques ayant été prises, en amont, par le président de la FENASU et mes collaborateurs (Mme le directeur Eno Lafon Emma et son équipe technique

Quel est l'obiectif recherché par les pouvoirs publics clans l'organisation de cette compétition? .

Les Jeux Universitaires ont été créés en 1998 pour stimuler le brassage de la jeunesse universitaire, la fraternité, l'amitié, la camaraderie trans-universitaire, le fair-play, la probité, la transparence et la responsabilité en milieu universitaire. Hormis quelques déviances résiduelles et inhérentes à la nature humaine (la perfection n'étant pas de ce monde), je suis très satisfait, des résultats sportifs, comportementaux, éthiques et culturels obtenus depuis près de 15 ans. Je félicite le président de la Fenasu et son staff ainsi que tous les Recteurs et Vice-

Chancellors, les directeurs des établissements publics d'enseignement supérieur O'INJS, vainqueur général des Jeux avec 17 médailles en or, 16 en argent et 12 en bronze; l'ENSPT, l'ENSTP, l'lAI) et les promoteurs des Institutions privées d'enseignement supérieur, ainsi que tous mes collaborateur; du ministère de l'Enseignement supérieur en charge,de ce dossier fort sensible.

Je remercie mon collègue des sports (je rappelle que le Secrétaire général de ce département ministériel est le Vice-président de la Fenasu) et le ministre des finances (déblocage diligent des fonds). Et, à tout Seigneur tout honneur, j'adresse la déférente gratitude de l'ensemble de la communauté universitaire au Chef de l'Etat, SE. Paul BIYA et à M.le Premier ministre, Chef du gouvernement pour leur sollicitude

constante à l'endroit des Institutions Universitaires publiques et privées du Cameroun, aux plans académique, heuristique (recherche), infrastructurel, social, managérial.

Après une quinzaine d'années d'existence, quel peut être l'héritage des Jeux universitaires?

C'est un héritage largement positif. Il s'inscrit surtout dans la perspective de la quête de l'excellence comportementale et éthique qui est devenue un acquis irréversible et ostensible. Il se situe aussi dans le cadre de l'apprentissage de l'exercice des responsabilités, les jeunes universitaires d'aujourd'hui étant appelés à devenir les dirigeants de demain.

Lesport peut-il devenir une discipline dans nos universités?

C'est une discipline transversale qui enrichit l'esprit et le corps mens sana in corpore sano », disent les Latins. Le LMD en fait une discipline qui devrait, dans le cadre du temps libre de l'Etudiant (TLE), être évaluée en terme de crédits capitalisables, transférables

et comparables. TI appartient à chaque Université, dans le cadre de l'autonomie académique, d'organiser les modalités de l'acquisition des

compétences sportives et de l'évaluation de celles-ci, à l'aune de l'enseignement en alternance (un ou deux mois au sein des campus, un ou deux mois dans une structure sportive fonctionnelle et professionnelle). Cela se fait déjà dans certains pays nord-américains bien connus. D'où les résultats remarquables engrangés par des étudiants dans certaines disciplines sportives dans les Universités d'Amérique du nord. L'on pourrait profiter, par exemple, des week-ends, des congés ou des vacances pour organiser cette formation en alternance prescrite par le système LMD (Licence, Master, Doctorat) qui est en vigueur dans nos Universités depuis octobre 2008.

 

Recherche

GRANDS CHANTIERS

IMMEUBLE MINESUP

LIENS UTILES

CINQUANTENAIRE