Présentation de l’ISH de Yabassi

Présentation de l’ISH de Yabassi

L’Institut des Sciences Halieutiques (ISH) a été créé par le décret N°93/030 du 19 janvier 1993 portant organisation administrative et académique de l’Université de Douala. Les activités académiques ont été effectivement lancées à l’ISH le 27 janvier 2010 au campus du Lycée Classique de Yabassi actuellement appelé Lycée Bilingue et est dirigé par le Pr TOMEDI EYANGO Minette épse TABI ABODO.

l’ISH est un pôle de compétence de formation, de recherche et d’appui au développement à vocation sous-régionale (CEMAC) dans le domaine des Sciences Halieutiques. Par sciences halieutiques, il faut comprendre l’exploitation des ressources aquatiques. En d’autres termes , c’est l’équivalent ou le pendant de l’agronomie en milieu aquatique. Ce Pôle organise la formation autour de cinq départements:

  • Gestion des Pêches ;
  • Aquaculture ;
  • Gestion des Écosystèmes Aquatiques ;
  • Transformation et Contrôle de Qualité des Produits Halieutiques;
  • Océanographie et Limnologie.

Il comporte deux principaux laboratoires de recherche à savoir : le laboratoire de Démographie et des Ressources Halieutiques (LADRHA) et le laboratoire de Transformation et Contrôle de Qualité des Produits Halieutiques (TCOQ)

La formation académique à caractère multidisciplinaire organisée sur le principe pédagogique de crédits, vise à rendre plus lisible les systèmes hétérogènes et à harmoniser les grades et cursus au contexte international. Les diplômes d’Ingénieurs, de Masters et de Doctorat∕Ph.D sanctionnent les parcours dans les formations offertes.

Source : http://www.ish.cm/institut-des-sciences-halieutiques-ish/le-directeur

Télécharger la plaquette de l’ISH de Douala

Présentation de l’ISH de Douala

Présentation de l’ISH de Douala

L’Institut des Sciences Halieutiques (ISH) a été créé par le décret N°93/030 du 19 janvier 1993 portant organisation administrative et académique de l’Université de Douala. Les activités académiques ont été effectivement lancées à l’ISH le 27 janvier 2010 au campus du Lycée Classique de Yabassi actuellement appelé Lycée Bilingue et est dirigé par le Pr TOMEDI EYANGO Minette épse TABI ABODO.

l’ISH est un pôle de compétence de formation, de recherche et d’appui au développement à vocation sous-régionale (CEMAC) dans le domaine des Sciences Halieutiques. Par sciences halieutiques, il faut comprendre l’exploitation des ressources aquatiques. En d’autres termes , c’est l’équivalent ou le pendant de l’agronomie en milieu aquatique. Ce Pôle organise la formation autour de cinq départements:

  • Gestion des Pêches ;
  • Aquaculture ;
  • Gestion des Écosystèmes Aquatiques ;
  • Transformation et Contrôle de Qualité des Produits Halieutiques;
  • Océanographie et Limnologie.

Il comporte deux principaux laboratoires de recherche à savoir : le laboratoire de Démographie et des Ressources Halieutiques (LADRHA) et le laboratoire de Transformation et Contrôle de Qualité des Produits Halieutiques (TCOQ)

La formation académique à caractère multidisciplinaire organisée sur le principe pédagogique de crédits, vise à rendre plus lisible les systèmes hétérogènes et à harmoniser les grades et cursus au contexte international. Les diplômes d’Ingénieurs, de Masters et de Doctorat∕Ph.D sanctionnent les parcours dans les formations offertes.

Source : http://www.ish.cm/institut-des-sciences-halieutiques-ish/le-directeur

Télécharger la plaquette de l’ISH de Douala

Vidéo: Les cages flottantes de Yabassi

Vidéo: Les cages flottantes de Yabassi

Depuis sa création en 1993, la faculté des sciences Halieutique de l’université de Douala abrite plusieurs activités de recherche pilotées par le Professeur TOMEDI EYANGO Minette épse TABI ABOD, par ailleurs Directrice de l’établissement. Les travaux menés ici, même s’il y a des besoins académiques, visent aussi le développement immédiat des populations locales. L’exemple des cages flottantes en est une illustration parfaite. Cette idée révolutionnaire assure a celui qui l’adopte, une production certaine, contrôlée et comparable a tout autre élevage sur terre ferme.

Les poissons employés ici font généralement partie des espèces comestibles, rares et omnivores. Ce qui a pour effet de relever l’activité commerciale dans le secteur de l’aquaculture et ainsi booster le niveau de vie des populations locales, en leur garantissant du poisson de qualité même quand ce n’est pas la saison.