Communiqué final des assises préparatoires de la rentrée universitaire 2019-2020

Sous la présidence de Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, Chancelier des Ordres Académiques, se sont tenues ce jour, 12 septembre 2019, à l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de l’Université de Yaoundé I, les assises préparatoires de la rentrée universitaire 2019-2020.
Ces assises qui ont permis de jeter un regard rétrospectif sur l’année académique écoulée et de poser des bases prospectives de celle qui s’annonce, ont connu la participation des membres de la communauté universitaire nationale.
Y ont notamment pris part :
– les Vice-Chancellors et Recteurs des Universités d’Etat ;
– le représentant du Recteur de l’Université Panafricaine de l’Union Africaine ;
– le Coordonnateur provisoire de l’Université Inter-Etats Conqo- Cameroun, à Sangmélima;
– les proches collaborateurs du Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur ;
– les doyens des facultés et directeurs des grandes écoles des universités d’Etat ;
– les chefs des établissements à régime spécial (INJS, ENSTP, SUPTIC, LINAFI et AIMS) ;
– les représentants des associations des Institutions Privées d’Enseignement Supérieur (IPES).   Télécharger le communiqué final   ;    Download the final communique

S’agissant de la nouvelle année académique et en tenant compte des contraintes spécifiques aux Universités de Bamenda et de Buéa, Monsieur le Ministre d’Etat a indiqué les sept (07) axes de la nouvelle gouvernance universitaire à travers lesquels les Universités seront évaluées pour le compte de l’année académique 2019-2020. Ce sont :
– la gouvernance managériale ;
– la gouvernance académique ;
– la gouvernance institutionnelle ;
– la gouvernance numérique ;
– la gouvernance, artistique, culturelle et sportive ;
– la gouvernance infrastructurelle ;
– la gouvernance heuristique.
Ce processus d’évaluation se voudra éminemment pratique, méthodique et systématique pour chaque axe, à travers des indicateurs explicitement énoncés et vérifiables.
Sur le cas spécifique des Universités de Bamenda et de Buea, Monsieur le Ministre d’Etat a exhorté les Vice-Chancellors de ces Institutions à demeurer forts, courageux et déterminés pour continuer à mener à bien leur mission de formation et d’encadrement des étudiants dans cette partie du pays.
En ce qui concerne l’Université Inter-Etats Congo-Cameroun, il a invité le Coordonnateur provisoire à tout mettre en œuvre pour assurer un bon accueil des étudiants congolais et une rentrée académique effective de la première cuvée des étudiants de l’Ecole Supérieure Internationale de Génie Numérique de Sangmélima de cette université, en octobre 2019.
S’adressant aux Institutions Privées d’Enseignement Supérieur (IPES), il a prescrit le respect scrupuleux de la réglementation en vigueur, notamment celle relative à la création et à l’ouverture des programmes de formation.
S’agissant des travaux proprement dits, et après avoir suivi les exposés des Chefs des Institutions universitaires publiques et privées, il ressort que :
– l’année académique 2018-2019 s’est terminée dans des conditions satisfaisantes dans les institutions universitaires aussi bien publiques que privées, grâce aux efforts constants et multiformes déployés par l’ensemble des composantes de la communauté universitaire.
– le calendrier académique des institutions d’enseignement supérieur de la République du Cameroun, pour le compte de l’année 2018-2019, a été respecté.
Les échanges francs et constructifs fondés sur les exposés des chefs des institutions universitaires publiques et privées ont dégagés un ensemble de préoccupations communes portant notamment sur les questions financières, infrastructurelles et sociales qui seront soumises à l’appréciation de la très haute hiérarchie.
A l’issue des travaux, Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, a félicité les participants pour leurs contributions fructueuses et les a exhortés à poursuivre les actions ainsi entamées en vue de l’accomplissement optimal des missions assignées à l’enseignement supérieur prescrites par S.E.M. Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, et mises en œuvre par S.E.M. le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.
II a saisi cette heureuse circonstance pour saluer solennellement les très hautes instructions de Monsieur le Président de la République, que Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a bien voulu exécuter en autorisant tout récemment le relèvement de 1.000 places supplémentaires pour les concours d’entrée dans les huit Ecoles ” Normales Supérieures (ENS) et Ecoles Normales Supérieures d’Enseignement Technique (ENSET).
Dans le même ordre d’idées et concernant le don spécial d’ordinateurs aux étudiants par le Chef de l’Etat, Monsieur le Ministre d’Etat a annoncé le prolongement de la distribution de ces ordinateurs PBHev octroyés à tous les étudiants biométriquement enrôlés, pour le compte des années académiques 2017-2018 et 2018-2019.
Par ailleurs, Monsieur le Ministre d’Etat a recommandé l’appropriation par les universités d’Etat des centres de développement du numérique universitaire construites dans le cadre du projet E-National Higher Education Learning, socle de la gouvernance numérique de l’enseignement supérieur.
Les assises préparatoires de la rentrée universitaire 2019-2020 se sont déroulées dans une atmosphère empreinte de calme, de sérénité et de convivialité à la grande satisfaction de tous les participants.
La rentrée universitaire de l’année 2019-2020 a été fixée au 24 septembre 2019.

Yaoundé, le 12 septembre 2019