Audience du Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur à la délégation Commission Européenne, conduite par Mme Fadila BOUGHANEMI

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur a reçu en audience ce mercredi 09 octobre 2019, une mission de la Commission Européenne, conduite par Mme Fadila BOUGHANEMI. Les échanges portaient sur la présentation du programme cadre de la recherche Horizon 2020 de l’Union Européenne. Il s’agit du plus grand projet d’accompagnement de la recherche et de l’innovation de cette institution, avec un budget de 80 milliards d’Euros, et qui touche des domaines tels que l’agriculture, la santé ou encore les énergies renouvelables.
Une initiative saluée par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement supérieur, qui y voit une occasion de rattraper le retard qu’accuse l’Afrique Centrale dans le domaine de la recherche. C’est également selon le Pr. Jacques FAME NDONGO, le lieu de faire de l’Université le creuset des enseignants chercheurs qui contribuent à l’amélioration du niveau de vie des camerounais. Une solution à la difficulté qu’ont les chercheurs à établir le lien entre leurs recherches et l’environnement socio-économique.

Selon Mme Fadila BOUGHAMENI, les scientifiques camerounais et de la sous-région Afrique Centrale participent à onze projets de recherche. Ce qui représente environ 1 million d’Euros seulement, sur les 80 milliards alloués au programme Horizon 2020. Il est donc question d’apporter du soutien aux chercheurs afin d’accroître leur implication dans cette initiative qui arrivera à son terme d’ici la fin de l’année 2020. Elle cèdera alors la place à un autre projet dénommé Horizon Europe, avec la même portée que le précédent, mais avec un budget de 100 milliards d’Euros.

Pour accompagner efficacement les enseignants chercheurs, des mesures et propositions ont été prises par les deux parties. D’abord, la mission de l’Union Européenne était face à près de 150 chercheurs le mardi 08 octobre 2019 à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé. C’était au cours d’un atelier axé sur les mécanismes de financement du programme Horizon 2020. En perspective, il est question de créer un réseau synergique national entre les chercheurs, de façon à offrir à l’Union Européenne un interlocuteur organisé. Les appels sont disponibles, et d’autres seront publiés. Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement supérieur encourage alors les enseignants chercheurs camerounais à y participer.