juin 29, 2020

Séminaire-atelier sur l’étude de faisabilité technique et de soutenabilité financière pour la mise en application d’une solution de virtualisation des services en ligne du MINESUP

Le MINESUP passe au scanner le déploiement de la technologie de virtualisation de ses services. C’est à la faveur d’un séminaire-atelier qui s’est ouvert ce lundi 29 juin 2020, et qui s’inscrit dans la dynamique de la dématérialisation des services dans les administrations. Le but visé par la rencontre qu’abrite l’Ecole Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY) est de virtualiser le maximum d’opération au sein du Ministère de l’Enseignement Supérieur, notamment: le partage de documents et de fichiers entre les structures, l’accès aux textes administratifs et contenus multimédias, ainsi que l’accès aux logiciels et applications en local entre autres.

Remerciements de 1596 jeunes Assistants des 8 Universités d’Etat ce matin au Chef de l’Etat.

Encadrés par les docteurs Moustapha Moncher Nsangou et Brigitte Lekane, plus de soixante enseignants chercheurs ont effectué une marche du Carrefour Camtel à l’esplanade du Ministère de l’enseignement supérieur où ils ont été accueillis par le Ministre d’Etat le professeur Jacques Fame Ndongo entouré d’une vingtaine de collaborateurs avec à leur tête le Secrétaire Général le professeur Wilfred Nyongbet Gabsa.

Deux allocutions ont été prononcées par les leaders des enseignants. Le docteur Nsangou Moncher Nsangou, président du Collectif des docteurs recrutés, a remercié le Chef de l’Etat pour la parole tenue. « En 2017, nous lui avons posé nos doléances qui étaient celles de la souffrance, du chômage des docteurs /PhD. En bon père de la nation et dans un élan de cœur, soucieux de la promotion et de l’épanouissement de la jeunesse, il a autorisé le recrutement au sein des huit universités d’Etat de 2000 docteurs échelonnés sur trois ans ». La Docteure Brigitte Lekane, 2e intervenant, a magnifié le Président Paul Biya pour « l’engagement constant en faveur du développement de l’enseignement et la recherche ».

Le professeur Jacques Fame Ndongo, prenant la parole, à son tour, a articulé son propos autour de trois points :

1- la magnificence de la mansuétude du Chef de l’Etat à l’endroit de la jeunesse camerounaise qui est la pupille de ses yeux.

2- l’appui soutenu du premier ministre chef de gouvernement, Chief Joseph Dion Ngute, assisté du secrétaire général des services du premier ministre le professeur Séraphin Magloire Fouda, qui a assuré la Coordination spéciale de recrutement des 1237 docteurs /PH.D. 359 autres docteurs ont été recrutés dans le cadre des remplacements numériques.

3- le ministre d’Etat a invité les nouvelles recrues à se mettre résolument au travail. « Vous êtes nos remplaçants biologiques et intellectuels. Prenez la relève par un effort soutenu dans la recherche scientifique. Je vous exhorte à gravir les marches de l’académie en allant palier par palier : Assistant, chargé de cours, maître de conférences et professeur titulaire ».

Une banderole de 15 m, greffée de deux effigies du Président avec le texte de remerciements dans les deux langues officielles, était tenue par les six leaders représentatifs et participatifs venus des huit campus de la république.

Une photo de famille a clôturé cette cérémonie de gratitude au Chef de l’Etat. Cette image de reconnaissance tournait ce matin la douloureuse page de trois semaines de grève dont l’objectif était le recrutement dans la fonction publique des docteurs/PhD du Cameroun et de la diaspora.