août 6, 2020

Master de Science Politique à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) pour l’année académique 2020-2021, dans le cadre de la Chaire Senghor Francophonie et Mondialisation de l’Université de Yaoundé II / Master in Political Science at the International Relations Institute of Cameroon (IRIC) for the academic year 2020-2021, within the framework of Senghor Chair in Francophonie and Globalization of the University of Yaounde II.

Le Recteur de l’Université de Yaoundé II communique :
Il est ouvert à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) pour l’année académique 2020-2021, et dans le cadre de la Chaîne Senghor Francophonie et Mondialisation de l’Université de Yaoundé II, un Master de Science Politique, option Relations Internationales, spécialisation « Francophonie et Mondialisation ». Il s’agit d’un Master délocalisé (diplôme français de l’Université Jean Moulin Lyon III) pour un nombre de places de trente-cinq (35).   Télécharger le Communiqué

The Rector of the University of Yaounde II announces that :
A Master’s degree in Political Science, option International Relations, specialization « Francophonie and Globalization » is offered at the International Relations Institute of Cameroon (IRIC) for the academic year 2020-2021, this is within the framework of the Senghor Chair in Francophonie and Globalization of the University of Yaounde II. This is a delocalized Master’s degree (French diploma from the Univeristy Jean Moulin Lyon III). Number of places of thirty-five (35).   Download the press release

96e et 97e sessions de la Commission Nationale d’Évaluation des formations dispensées à l’étranger (CNE)

1372 dossiers d’équivalences ont été soumis à l’appréciation de la Commission Nationale d’Évaluation des formations dispensées à l’étranger (CNE), ce jeudi 06 août 2020 à l’Ecole Normale Supérieure de l’Université de Yaoundé I. C’était dans le cadre des 96e et 97e sessions de ladite commission, présidées par le Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur, le Pr. Wilfred Gabsa. Il s’agit de diplômes venus de 107 institutions de 32 pays à travers le monde. L’on note alors des innovations dans la communication entre la Commission et les institutions basées à l’étranger.